Qui suis je ??

Il n’est pas forcément aisé de parler de soi sans tomber dans l’égocentrisme, cependant, c’est important que vous connaissiez mon parcours, que vous me connaissiez.

C’est un juste retour de la confiance que vous me donnez.

Je suis d’origine bretonne, région que je quitte dès mon plus jeune âge suite aux mutations de papa. Je passe la petite enfance dans les Dom Tom puis retour en métropole où je passe de très belles années à Strasbourg, devenue ma ville de cœur. J’étudie la littérature, par amour des livres. Mais j’ai la bougeotte, alors je voyage. Le dernier stop est la Réunion, il y a plus de 25 ans maintenant.  Un retour aux sources.

Je rencontre mon compagnon, notre fille nait ici, je pose mes valises.

Une valeur qui m’est chère depuis l’enfance est certainement la liberté.  c’est pourquoi je me suis tournée vers l’entrepreneuriat dès mon plus jeune âge d’adulte.  Je côtoie le monde du parapente, apprend à voler et décide de monter ma petite entreprise de « bistrotière photographe » sur le terrain d’atterrissage dans le but de rendre cet endroit accueillant et convivial.

Ce métier m’a comblée pendant une vingtaine d’années, être au contact de l’humain, faire plaisir par mes photos souvenirs, et déjà être à l’écoute de chaque personne qui souhaitait « mettre sur la table » ses petits bobos.

Au bout de 20 ans, je me suis perdue dans une routine commerciale qui ne me correspondait plus. Mes valeurs étaient bafouées quotidiennement, jusqu’à ce que je ne me reconnaisse plus.

Paraître plutôt qu’être était devenu ma condition humaine.

Les conséquences logiques ont été perte d’identité, de valeurs, s’en est suivi perte de confiance en moi. Je ne me sentais que maman à la maison et perdue à l’extérieur.

Je devais changer quelque chose. Me reconstruire pour me retrouver. Pas que me retrouver. Me connaitre vraiment en tant que femme de 50 ans. Me retrouver entière et singulière, femme et maman, et inversement.

Mon corps m’a signalé ce changement par une sciatique paralysante. Pas le choix, je me suis posée avec la question essentielle : qu’est ce qui est important pour moi dans la vie, qu’est ce que je veux réellement ?

 

Une reconversion professionnelle s’imposait. L’art thérapie perceptuelle© est apparue comme une évidence, tant l’écoute, la créativité et l’humain sont au cœur de l’approche.

Je me suis révélée à ce métier, j’ai épousé la posture d’art thérapeute, j’ai construit mon identité professionnelle, retrouvé mon identité de femme, consolidé celle de maman.

Parce que j’ai vécu cette perte de sens, je connais l’importance d’être bien dans son identité, affirmée et épanouie. Quel que soit l’âge.

Je terminerai par une citation de George Eliot, romancière du 19ème siècle :

 » Il n’est jamais trop tard pour devenir ce que nous aurions pu être. «